Cession Commerce

Clermont-Ferrand va de l'avant

Par Sophie MENSIOR - Le 12 / 05 / 2014
Suivre sur Twitter

La préfecture du Puy-de-Dôme a vu son visage se modifier avec l’arrivée du tramway et plus récemment l’ouverture du Carré Jaude 2, extension de son pôle commercial implanté au cœur de la ville. Pour mieux défendre leurs intérêts, les commerçants ont fait le choix de se regrouper.

Clermont-Ferrand va de l'avant

Située au centre de la France, Clermont-Ferrand est en quelque sorte la capitale naturelle du Massif Central. Elle est entourée à l’Ouest par la chaîne des Puys, la plus grande chaîne de volcans endormis d’Europe, parmi lesquels le célèbre Puy de Dôme.

L’histoire de Clermont est intimement liée à celle de l’entreprise Michelin, le fabricant de pneumatique, qui a marqué la ville de son empreinte. Si l’entreprise a perdu de son poids en termes d’emplois, son siège social est toujours implanté dans la ville, pour la plus grande fierté de ses habitants. Moins importante qu’autrefois, son influence se fait toujours sentir. La ville s’est depuis développée sur d’autres pôles : les services, le tourisme et le commerce.

Avec l’arrivée du tramway en 2006, le visage de la ville s’est transformé. « La ligne a changé la donne, a modifié les flux piétons », indique Stéphane Herman, responsable du service commerce à la CCI (Chambre de commerce et d’industrie) Puy-de- Dôme. Pendant la durée des travaux, une commission d’indemnisation a permis de pallier le manque à gagner ressenti par les commerçants. Aujourd’hui, il fait partie intégrante du paysage urbain clermontois, avec plus de 60 000 voyages par jour.

L’ouverture en novembre 2013 du Carré Jaude 2, extension du pôle commercial Centre Jaude, conçu dans les années 1980, a créé l’actualité pour la ville et ses environs. Avec cette extension, 53 boutiques, 1 cinéma et un hôtel 4 étoiles viennent compléter les 74 boutiques du centre Jaude 1, en apportant des marques, qui n'étaient pas présentes jusque-là et qui attirent les jeunes telles Hollister, Bershka, Legostore
Ce projet a suscité des craintes de la part des commerçants locaux, qui redoutaient une modification du paysage commercial mais celles-ci semblent infondées : « La bonne fréquentation du Carré Jaude 2 n’a pas nui au commerce de centre –ville », affirme Stéphane Herman (CCI).

D’autant que ce nouveau pôle constitue un facteur d’attractivité. « Depuis son ouverture jusqu’à la période des soldes, les parkings de la ville et celui du Centre Jaude étaient pleins et pris d’assaut », témoigne Manuela Ferreira de Sousa, adjointe au maire, en charge du commerce, artisanat, tourisme et congrès. « Cela amène des clients potentiels, nous avons senti un regain de fréquentation », renchérit Danielle Quinty, présidente de la fédération Clermont Commerce, la principale organisation de commerçants de la ville.

L’autre projet, qui fait beaucoup parler de lui, c’est l’arrivée d’Ikea, qui doit ouvrir ses portes en novembre 2014. La crainte des commerçants locaux est que les clermontois et les auvergnats délaissent le centre-ville. Mais de façon générale, cette enseigne est très attendue. « C’est une bonne chose, estime Danielle Quinty. Ce projet ne change pas la donne pour nous en centre-ville. De plus, il est créateur d’emplois ».

Le commerce clermontois offre un visage dynamique et diversifié : on y trouve des indépendants, succursalistes, et franchisés. « Il n’y pas de carence de tel ou tel secteur », commente Stéphane Herman. Plus de 1 500 commerces sont recensés avec des thématiques différentes par quartiers.

En matière d’animation, la fédération Clermont Commerce, qui regroupe 11 associations de commerçants, joue un rôle de poids. Forte de ses 500 adhérents et de 12 ans d’expérience, elle bénéficie d’un soutien financier de la municipalité et de la CCI. Sa force : regrouper tous types de commerce et tous types d’enseignes, du centre-ville et des quartiers.

Seul point noir de la ville, qui possède de nombreux atouts : l'absence d'une ligne à grande vitesse, malgré de multiples pressions des élus et des habitants. Pour autant, la situation pourrait quand même se décanter : en 2008, le projet d'une ligne Paris-Lyon par Clermont a été relancé et fait toujours l'objet d'études. Clermont-Ferrand pourrait alors parfaire son image de ville dynamique.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises