Cession Commerce

Metz se met à l'heure de Beaubourg

Par Sophie MENSIOR - Le 04 / 01 / 2010
Suivre sur Twitter

Chef-lieu du département de la Moselle, la ville possède une grande diversité de commerces. Son prochain challenge : profiter des retombées de l’ouverture du Centre Pompidou dans la ville. Un évènement qui devrait donner un nouvel élan à la cité messine.

Metz se met à l'heure de Beaubourg
Capitale de la Lorraine, aux portes de l’Allemagne, de la Belgique et du Luxembourg, proche de Paris comme de Francfort, Metz porte l’Europe dans ses gènes. De tradition marchande, la ville est d’ailleurs appelée "Metz la commerçante", elle possède plus de 2 000 commerces intra-muros. D’une grande diversité, ils sont répartis dans le centre-ville, sur une surface d’un peu plus de 50 000 m². Celui-ci comprend notamment le centre commercial Saint-Jacques. Inauguré en 1976, il doit faire l’objet d’une rénovation.
Les principales rues commerçantes s’articulent autour de deux artères : la rue Serpenoise et la rue des Clercs. Face au pôle du centre-ville, qui pèse 300 millions d’euros de chiffre d’affaires, s’est développé un centre commercial en périphérie, la zone Actisud d’Augny, qui représente le double, soit 600 millions d’euros. « Nous essayons d’inscrire l’un et l’autre en complément », indique Thierry Jean, adjoint au Maire, vice-président de la communauté d’agglomération de Metz Métropole.
Cette complémentarité des enseignes se trouve réunie au sein d’une seule et unique association : la Fédération des associations des commerçants de Metz, qui regroupe 1 800 adhérents et qui est composée de 16 associations de quartiers. La Fédération, qui a 50 ans d’existence, comprend ainsi les grandes surfaces situées en périphérie, telles qu’Auchan, Cora, Leclerc, Ikea… « Cela donne un consensus commercial à Metz, toutes les grandes décisions y sont prises », appuie Alain Steinhoff, son président depuis 5 ans.
Monter en gamme fait partie des objectifs de la ville : « A l’exception d’Hermès, nous manquons d’enseignes de produits de luxe », indique Alain Steinhoff. Autre volonté affichée par les acteurs économiques : développer des quartiers historiquement commerçants et qui méritaient de le redevenir. Comme celui d’Outre-Seille, considéré comme le Marais Messin, et qui fait l’objet d’une rénovation.
Mais c’est surtout l’inauguration du Centre Pompidou, prévue le 9 mai 2010, date de la journée de l’Europe, qui fait l’actualité. Celui-ci sera situé derrière la gare et l’on pourra y accéder directement par une passerelle. « Nous espérons que ce nouveau musée nous amènera beaucoup de visiteurs. A charge pour nous de les attirer en centre-ville », commente Alain Steinhoff. D’autant qu’autour du Centre Pompidou messin doit se développer un nouveau quartier : le quartier de l’Amphithéâtre. Pour l’instant en friche, il prévoit sur une surface de 50 hectares la construction de 260 000 m² de commerces, bureaux et logements. Cet ensemble devrait apporter un nouveau souffle à Metz et contribuer au rayonnement de la ville.

Ces pages pourraient vous intéresser :

< Retour à la liste

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises