Cession Commerce

Nantes accomplit sa métamorphose

Par Sophie MENSIOR - Le 21 / 11 / 2011
Suivre sur Twitter

Depuis plusieurs années, la préfecture de région des Pays de la Loire a réalisé un certain nombre d’aménagements : arrivée du tramway, de la piétonisation...Pour rééquilibrer son offre commerciale par rapport à la périphérie, plusieurs projets sont prévus au cœur de la commune.

Nantes accomplit sa métamorphose


La sixième agglomération de France poursuit son expansion. Avec 3 500 nouveaux habitants qui s’y installent tous les ans, la métropole du Grand Ouest en croissance démographique. « D’une manière générale, l’Ouest attire », commente Alain Robert, adjoint au maire, chargé de l’urbanisme, du logement, du commerce et de l’artisanat.
 

Dans ce contexte porteur, le commerce nantais représente la moitié de l’offre commerciale du département de Loire-Atlantique et constitue un pôle d’attraction pour celui-ci, voire au delà, grâce à quelques locomotives (Fnac, Ikea…) La ville compte 6 000 commerces dont 2 000 en centre-ville et 4 000 dans les quartiers. Le nombre d’indépendants y reste encore significatif.

 

Les centres commerciaux en périphérie ont connu un fort développement. Pour le canaliser, une charte d’orientation commerciale a été mise en place avec les différents partenaires (Nantes Métropole, CCI…) "Il faut réfléchir ensemble au commerce de demain, ce n’est pas toujours facile de trouver un consensus général ", estime Jean-Luc Cadio, vice-président de la CCI de Nantes Saint-Nazaire.

Face au dynamisme des centres de périphérie, les différents acteurs ont décidé de réagir. « La priorité est clairement au rééquilibrage de l’offre commerciale au profit du centre-ville », énonce Alain Robert.

Ainsi la ville fourmille de projets pour le dynamiser. Tout d’abord la transformation de l’ancienne caserne Lafayette en surfaces commerciales, qui va accueillir les Thermes Marins de Saint-Malo et des boutiques haut de gamme tournées vers le bien-être. C’est aussi la restructuration des anciennes Galeries Lafayette, le programme Carré Feydeau ainsiqu’un projet de rénovation et d’agrandissement du célèbre Passage Pommeraye. Au total, ce sont près de 20 000 m² de surfaces commerciales qui vont s’implanter dans le centre-ville. Un vaste programme de piétonisation accompagne le mouvement.

Pour mieux évaluer l’activité et aussi pour ne pas laisser la part belle aux rumeurs, la CCI a mise en place un "observatoire du commerce de moins de 300 m² en centre-ville "de Nantes. Toujours pour répondre à la demande des commerçants nantais, un outil supplémentaire a été mis en place afin de quantifier les passages piétons.

Afin de réguler son commerce, Nantes ne manque pas de moyens : une charte a été mise en place il y a 3 ans avec la mairie, la CCI, la fédération des banques locales afin d’éviter que de nouveaux établissements bancaires ne s’installent dans le centre-ville.

Pour animer le centre-ville, un certain nombre d’opérations sont mises en place avec les 2 associations de commerçants les plus représentatives : Plein Centre qui regroupe les boutiques du centre-ville et l’Unacod, qui fédère les associations des commerçants de quartier. Parmi les animations les plus en vogue : "les rues de Nantes" ou encore "Landshop Design". A part quelques dissensions, notamment sur le travail dominical, la clé du succès du commerce nantais réside dans la collaboration entre les différents partenaires.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises