Cession Commerce

Nice la prospère revitalise certains quartiers commerçants

Par Sophie MENSIOR - Le 28 / 01 / 2008
Suivre sur Twitter

Capitale de la Côte d’Azur, Nice jouit d’une attractivité et d’un rayonnement incontestable. Mais la ville s’est longtemps reposée sur le fort pouvoir d’achat de ses habitants et touristes pour prospérer. Le projet du tramway devrait lui permettre de rattraper le retard, notamment en revitalisant certains quartiers.

Nice la prospère revitalise certains quartiers commerçants

Préfecture du département des Alpes-Maritimes, la cinquième métropole française bénéficie d’une situation géographique enviable, à proximité de la mer et de la montagne. Au centre d’une conurbation littorale qui s’étend de Mandelieu à Menton, l’agglomération, qui pénètre progressivement le moyen pays, rassemble près de 900 000 habitants, soit 88 % de la population du département.

Nice apparaît souvent comme une seule métropole touristique. Force est de constater qu’ils sont nombreux, tout au long de l’année, étrangers ou métropolitains, à choisir cette destination pour les vacances. S’y ajoutent les seniors, désireux de prendre leur retraite dans la tiédeur niçoise.

Mais la ville attire aussi les plus jeunes, convaincus que la misère est toujours moins pénible au soleil. L’attractivité de Nice lui confère un afflux et un renouvellement de population permanent idéal pour la bonne tenue de son commerce. Reste qu’à l’instar des autres agglomérations françaises, la ville a subi, au cours des années 80, une profonde mutation avec l’arrivée de la grande distribution.

Même si l’appareil commercial, majoritairement du haut de gamme, situé sur la zone piétonne, a bien tenu, le centre avait néanmoins besoin d’être amélioré. Consciente de la nécessité de mieux maîtriser l’organisation de son commerce, la municipalité actuelle inscrit, dès 1997, la revitalisation et le développement de son tissu commercial parmi ses priorités.

Suite à un Fisac, l’Observatoire de l’économie de proximité est créé en 2000 pour favoriser une gestion prévisionnelle et pragmatique du commerce et de l’artisanat. “Rien n’avait été fait jusque-là et la mise en place de cette structure nous a permis d’évaluer le tissu commercial. Nous avons ainsi pu identifier les différents pôles commerciaux”, explique Paul Spinelli, adjoint au commerce.

Un atlas socio-économique est constitué afin d’avoir une fine connaissance des quartiers, permettant à l’Agence municipale économique d’établir un diagnostic précis de l’activité commerciale et de mettre en lumière les atouts comme les faiblesses des huit zones de Nice : "Aujourd’hui, cet atlas équivaut à un POS (plan d’occupation des sols) commercial : c’est un management de l’espace qui va nous permettre de choisir les lieux d’implantation des petites ou moyennes surfaces plutôt que le subir”, détaille Paul Spinelli.

S’appuyant sur le dynamisme des associations commerciales, les élus ont souhaité susciter le développement de pôles attractifs, en favorisant l’émergence de pôles spécialisés tout en aidant la consolidation des pôles affaiblis. La mise en place du tramway vise ainsi à redessiner le paysage commercial des quartiers traversés, son tracé devant favoriser l’émergence de nouveaux pôles de centralité.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :


Notice: Trying to get property of non-object in /home/www/cession-commerce/public_html/include/footer.php on line 193

Notice: Trying to get property of non-object in /home/www/cession-commerce/public_html/include/footer.php on line 199
>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises