Cession Commerce

Pour redynamiser son commerce, Pau veut rattraper le temps perdu

Par Sophie MENSIOR - Le 11 / 06 / 2007
Suivre sur Twitter

La préfecture des Pyrénées-Atlantiques, s’est longtemps reposée sur ses lauriers. Pour rattraper son retard, elle a entrepris d’importants travaux de piétonisation pour redynamiser son commerce.

Pour redynamiser son commerce, Pau veut rattraper le temps perdu

A proximité immédiate de la mer, à flanc de montagne, Pau jouit d’une situation géographique privilégiée. Mais les atouts de la capitale béarnaise ne se bornent pas à son climat. Grâce au pétrole, trouvé au début du siècle dernier, la ville a développé une industrie florissante : “C’est Total qui a fait vivre la ville, qui a nourri les hauts salaires des cadres, poursuit Bruno Durroty, responsable du pôle commerce à la CCI. Depuis que les réserves se tarissent, c’est la chimie fine qui a pris le relais sur le bassin de Lacq”.

L’industrie paloise n’est, en outre, pas monomaniaque. En sus de quelques fleurons tels Turbomeca, Euralis ou Lindt, elle compte également un solide tissu de PME dans la métallurgie et la sous-traitance aéronautique : “Même si nous dénombrons des emplois publics, Pau est avant tout est une ville d’industrie, comme en témoigne l’arrivée prochaine du bio-éthanol”, insiste Bruno Durroty. Parallèlement, elle s’est dotée d’infrastructures culturelles et sportives d’envergure nationale. Mais pendant ce temps, le commerce était laissé pour compte.

On a bien roupillé dans le Béarn, n’hésite pas à dire Bruno Durroty. L’équipement commercial en périphérie frise le ridicule alors que Pau est totalement enclavé".  Résultat ? La zone de chalandise n'oscille qu'entre 160 et 200 000 habitants. Pour le responsable du pôle commerce de la CCI, la situation pourrait devenir, à terme, préoccupante : “Quand on voit qu’il faut plus d’une journée pour monter sur Paris, on comprend bien que c’est un handicap pour les entreprise désireuses de s’installer à Pau, déplore-t-il. Nous avons besoin d’axes nouveaux pour que Pau soit réellement une capitale de région. L’autoroute Bordeaux-Saragosse permettra au Béarn de s’ouvrir vers le bassin espagnol”.

Face à une saturation de l’offre périphérique, le centre s’est rétréci : “D’un centre, on est passé à un hyper-centre avec une réduction du périmètre marchand, précise Bruno Durroty. Il s’est d’autre part paupérisé au profit des grands pôles périphériques. Ce sont les enseignes qui ont réalisé l’urbanisme de la ville !”. Il fait, enfin, l’objet de l’attention des décideurs locaux. La ville a ainsi lancé un vaste chantier de piétonisation : “ Nous comptons beaucoup sur cette transformation de la ville pour redynamiser le commerce et redonner envie aux gens de circuler”, explique Laure Pareil-Peyrou, l’adjointe à la Mairie.

Depuis le 12 mars, les rues Serviez, Samonzet, Taylor et Duboué s’offrent aux déambulations des passants. En attendant la finalisation de la nouvelle place Clemenceau, véritable pierre angulaire du projet. En marge de la réhabilitation de la place, un parking souterrain a été créé pour accompagner la rénovation du Palais des Pyrénées. Anciennement appelée “verrue du centre-ville”, la structure a été entièrement repensé pour accueillir des enseignes de renom comme H&M ou la Fnac.

Cette implantation a eu le mérite de doper l’offre du centre-ville qui ne devrait pas en rester là. Les Halles, vieillissantes, font également l’objet d’un projet de rénovation afin de redonner au pôle alimentaire une attractivité. L'axe entre le Château et la place Clémenceau mobilise toutes les énergies. C’est aussi sur cet axe que Bruno Durroty imagine le futur des indépendants. Au vu du pouvoir d’achat au dessus de la moyenne nationale, les niches dans le moyen, voire dans le haut de gamme sont vivement recommandées : “Les opportunités existent dans le commerce de luxe qui attire des gens venus de l’extérieur, estime Laure Pareil-Peyrou. C’est nécessaire pour élargir la zone de chalandise. Tous les pays de l’Adour viennent naturellement à Pau si la qualité est présente”.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises