Cession Commerce

Quimper cherche à renforcer son attractivité

Par Sophie MENSIOR - Le 08 / 12 / 2006
Suivre sur Twitter

Après avoir longtemps été la cité rayonnante du département, la préfecture du finistère doit aujourd'hui faire face à la concurrence de ses voisines Lorient et Brest.

Quimper cherche à renforcer son attractivité

Quimper a longtemps tenu le haut du pavé grâce à ses commerces indépendants. Pour Patrick Kerleroux, président des vitrines de Quimper, c’était la cité des vrais commerçants, avec beaucoup d’artisanat et de services.

En sus, Quimper est une ville administrative avec, en son sein, la préfecture, le Conseil régional et l’hôpital. Des structures qui garantissent un trafic important et des emplois stables.

Son potentiel architectural, avec l’enchevêtrement de petites ruelles, et ses musées lui confèrent, en outre, une notoriété telle que le Pays de Cornouaille est le territoire le plus touristique du Finistère.

Mais la cité manque cruellement de foncier. Et si l'étroitesse de son centre le rend attractif, avec une grosse densité commerciale sur un petit périmètre, il est, en revanche, très difficile de trouver des surfaces de vente supérieures à 80 m².

Certaines enseignes nationales ont ainsi renoncé à s’installer à Quimper leur préfèrant Brest ou Lorient. Raisonnablement préoccupés, les acteurs locaux ont entrepris d'y remédier en créant une ZAC au sud de la ville.

Mais les indépendants restent la force et la fierté du commerce local qui se veut fin et de qualité. Dépositaire de concept bas de gamme, prière de passer votre chemin !

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises