Cession Commerce

Toulon en pleine rénovation

Par Sophie MENSIOR - Le 18 / 11 / 2013
Suivre sur Twitter

Située sur les bords de la Méditerranée, la commune varoise a entrepris un vaste programme d’aménagement urbain, qui doit permettre de dynamiser son commerce. Elle veut exploiter son potentiel touristique, notamment les croisiéristes, de plus en plus nombreux à y faire escale.

Toulon en pleine rénovation
Troisième ville de la région Provence Alpes Côte d’Azur, derrière Marseille et Nice, la préfecture du Var située entre mer et montagne bénéficie de nombreux atouts naturels. Parmi ses spécificités, elle accueille un des plus grands ports militaires français, la base navale de Toulon mais aussi les liaisons pour la Corse. Ces dernières années, elle est devenue une escale pour les bateaux de croisière qui sillonnent la Méditerranée. Elle a reçu 320 000 croisiéristes en 2011 avec comme objectif d’atteindre les 600 000 à l’horizon 2015-2016.

Depuis plusieurs années, les acteurs économiques s’emploient à redynamiser son commerce, qui avait connu une mauvaise passe dans les années 2000. Pour faire évoluer cette situation, il a été décidé de créer l’Ocat (Office du commerce et de l’artisanat de Toulon). Celui-ci est présidé par Xavier Taccard, également co-président de l’association les Vitrines de Toulon, qui recense environ 200 adhérents. « Notre travail est constitué d’une somme de détails, rue par rue, place par place. Les choses avancent, nous allons dans la bonne direction », indique-t-il.

Différentes actions ont été enclenchées telles qu’un dossier de rénovation urbaine (convention ANRU) pour le centre ancien. « Toulon a été le premier centre à avoir une zone franche, ce qui a pu donner un bol d’air à un certain nombre de commerçants », raconte le docteur Laurent Jérôme, adjoint au Maire, en charge du commerce, de l’artisanat et des emplacements. Le droit de préemption des fonds de commerce a été mis en place mais pour l’instant peu utilisé. Dans le même temps, le service "développement commercial" de la ville s’est étoffé. Sa mission : s’assurer que les conditions favorables au maintien et à l’implantation des commerces sont bien remplies. Celui-ci mène un travail transversal, en collaboration avec d’autres services (voirie, éclairage, propreté…)

Pour le centre-ville, la priorité est en effet le réaménagement urbain, d’autant que la population s’est paupérisée dans certaines zones. Le principe est de rénover des îlots en mixant la population et en étoffant l’offre commerciale sur les axes principaux. Avec un gros travail sur l’éclairage et la propreté.
Actuellement les commerces sont regroupés place de la Liberté sur le Boulevard de Strasbourg, rue Jean Jaurès, place Puget, rue d’Alger, le cours Lafayette, l’idée étant de relier ces différents secteurs en constituant un véritable parcours commercial. Si les emplacements n°1 sont de mieux en mieux côtés, il reste un gros travail à faire sur les emplacements secondaires.

Toulon s’emploie à bien accueillir les commerçants qui veulent s’installer dans le centre-ville, en leur distribuant un guide avec tous les renseignements, qui peuvent leur être utiles dans leur démarche. « Nous leur donnons des informations sur les locaux disponibles, des données économiques. Nous les accompagnons dans leur démarche et leur installation », appuie Laurent Jérôme. Elle veut aussi profiter de l’apport des croisiéristes, qui disposent d’un pouvoir d’achat important. Dans cette optique, la CCI (Chambre de commerce et d'industrie) du Var a publié un petit guide à leur intention, appelé « Cruise friendly », qui référence 40 établissements de Toulon et 40 de la Seyne-sur-Mer. Ceux-ci ont été sélectionnés selon une charte précise : ils doivent être en mesure d’accueillir les touristes en anglais et de leur offrir une petite remise personnalisée…
Compte-tenu de son climat ensoleillé, la ville attire et bénéficie d’un apport régulier de population. Des atouts qu’elle se donne les moyens d’exploiter.

Ces pages pourraient vous intéresser :

< Retour à la liste

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises