Cession Commerce

AGENCE DE VOYAGES

Dernière mise à jour
le 04/02/2010

Vendre un commerce Agence de voyages

Définition de la profession


L’agence de voyages est une société commerciale dirigée par une personne physique ou morale qui propose des prestations touristiques variées : voyages, séjours individuels ou collectifs, titres de transport (billets de bus, train ou avion), réservations d’hébergement.



Contexte actuel


Bien que les loisirs n’aient jamais occupé une place aussi importante dans une société qui, en réduisant le temps de travail, favorise les départs en vacances, les agences de voyages ont connu un début de millénaire compliqué. L’émergence d’Internet a considérablement impacté les agences traditionnelles qui ont, de surcroît, déploré une baisse des réservations sur certaines destinations considérées à risque, suite à des attentats, catastrophes naturelles ou crises sanitaires. De distributeurs, les voyagistes sont devenus des professionnels à l’écoute du client. Parmi les tendances actuelles, signalons le tourisme de courte durée, écologique et les séjours à thème.


Conditions d’exploitation

Une licence d’agent de voyages est impérative pour exercer l’activité. Pour l’obtenir, le candidat doit remplir plusieurs conditions :


  • Présenter un casier judiciaire vierge.
  • Justifier d’une aptitude professionnelle, soit par une expérience de plusieurs années consécutives en qualité de cadre ou assimilé dans différentes structures, soit par l’obtention d’un diplôme type BTS de tourisme ou tourisme loisirs. (www.tourisme.gouv.fr/fr/formulaires/att00001454/10471N.pdf).
  • Déposer une caution minimum de départ de 99 092 euros obtenue auprès d’une banque habilitée, d’un organisme de garantie collective ou d’une société de caution mutuelle.
  • Contracter une assurance contre les conséquences pécuniaires de la responsabilité civile professionnelle, auprès d’une compagnie d’assurance agréée.

Réglementation en vigueur

Les obligations de l’agent de voyages en qualité d’organisateur sont nombreuses : www.dgccrf.bercy.gouv.fr/documentation/fiches_pratiques/fiches/agences_voyages.htm


D’autres agréments, en sus de la licence, sont nécessaires comme celui de la SNCF ou de l’International Air Transport Association (IATA) qui autorise l’émission de billets d’avion pour le compte des compagnies adhérentes à ce dispositif.

Les éléments financiers


- Depuis le 1er avril 2005, les compagnies aériennes ne commissionnent plus les agences de voyages à hauteur de 7%, comme elles le faisaient précédemment. Un coup durement ressenti qui oblige les professionnels à prendre des commissions qui induisent une hausse du prix du billet. Pour la justifier vis-à-vis du client, il est indispensable de développer les services pour « faire la différence », comme la livraison, la délivrance de visas ou la connaissance des aéroports.
- Les tours opérateurs versent, en moyenne, une commission de 10 % aux agences.

CA HT annuel moyen Marge brute Charges de personnel Résultat courant Evaluation du fonds de commerce
215 000 € pour 3 personnes 100 %
du CA
21,5 % du CA 15 % du CA Entre 25 et 100 %
du CA annuel TTC

Source : APCE&Snav


Précision

Aucune méthode de calcul pour l’évaluation d’un fonds de commerce ne fait l’unanimité auprès des professionnels.

A fortiori depuis l’arrivée d’Internet qui a bouleversé le secteur. Notons toutefois l’estimation du barème Francis Lefebvre qui propose une fourchette large oscillant entre 25 et 100 % du CA TTC annuel. Dans les faits, il semblerait que l’on soit plutôt entre 70 et 90 % du CA.


Equipements-Immobilisations

L’outil Internet est désormais incontournable pour toutes les agences de voyages.

Il est fortement conseillé de disposer d’un site attrayant, fonctionnel et intégrant un module de paiement en ligne, même si les rattachements aux réseaux mondiaux de réservation sont coûteux.

Système de gestion/
comptabilité
Terminal de paiement électronique, poste fixe Création d’un site Internet Système de réservation Besoin en fonds de roulement
Entre 4000
et 10 000 €
700 € 10 000 € minimum 450 € 30 000 € pour une clientèle de passage
75 000 € pour une clientèle d’entreprise

Source : APCE&l’Echo touristique


Précision

La vitrine de l’agence de voyages doit faire envie. Soignez tout particulièrement sa mise en scène et les destinations que vous mettez en avant.


A savoir


  • Un mécontent suffit pour dissuader tout son entourage d'avoir recours à un professionnel afin d’organiser ses vacances. Il peut arriver que vous ne puissiez contenter les désirs du chaland. Il faut alors être capable de le lui dire, plutôt que lui proposer un produit dont il sera insatisfait.
  • L’incentive est une piste intéressante à explorer. De plus en plus d’entreprises regroupent employés ou clients, pour des séminaires, assemblées générales ou autres, dans des lieux plus ou moins éloignés.
  • La réussite réside dans la connaissance du client : il faut passer du temps avec lui pour parvenir à comprendre ce qu’il veut, le sonder sur ses expériences précédentes, ses motivations. De ce fait, pour cerner la « psychologie » du client, il est fondamental se s’entourer de personnel qualifié.
  • Le professionnel est responsable devant la loi depuis 1992 : c’est un argument à mettre en avant auprès du client pour crédibiliser son travail. Sans parler de la garantie des fonds déposés APS qui assure le client de partir, même si l’agence fait faillite.



Adresses utiles


- Syndicat national des agences de voyages (SNAV) 15 place du Général Catroux
75017 Paris 01.44.01.99.90

- Direction du tourisme, 23 place de Catalogne
75014 Paris - 01.70.39.93.00

- Association professionnelle de solidarité du tourisme (APS) 15 avenue Carnot
75017 Paris 01.44.09.25.32
 

Sites Internet utiles




Fiche mise à jour par Jean Couderc


Ces pages pourraient vous intéresser :

Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises