Cession Commerce

COMMERCE ÉQUITABLE

Dernière mise à jour
le 23/11/2009

Vendre un commerce Commerce équitable

Définition de la profession


Le commerce équitable repose sur des échanges contractuels entre producteurs des pays défavorisés du Sud de la planète et réseaux de commercialisation spécifiques au Nord.


L’objectif est double : offrir davantage d’opportunités aux travailleurs et petits producteurs des pays en développement, tout en contribuant à l’essor socio-économique de ces populations par la stabilisation des revenus.


Contexte actuel


En France, les premières boutiques, essentiellement dans l’alimentaire, apparaissent en 1974 par l’entremise de la Fédération Artisans du Monde. Le commerce équitable connaît depuis une très forte croissance qui s’explique, en partie, par l’intérêt grandissant que lui porte la grande distribution. Sensibilisés au phénomène en grandes surfaces, les Français se sont progressivement tournés vers les boutiques indépendantes qui ont fait florès, notamment à la faveur d’un élargissement de la gamme.

L’artisanat, les cosmétiques avec l’apparition d’acteurs comme Guayapi ou Forest People et surtout le textile se sont énormément développés ces dernières années. Les produits proposés, notamment par Alter Mundi, se veulent aussi plus modernes, afin de correspondre davantage aux attentes du consommateur des années 2000.


Conditions d’exploitation


- Aucun diplôme n’est requis pour ouvrir une boutique de commerce équitable. Il est cependant vivement conseillé de bien connaître au préalable son fonctionnement et notamment les filières d’approvisionnement.
http://tourisme-solidaire.uniterre.com/liens/liens_commerce_equitable.htm


Réglementation en vigueur


En droit européen comme en droit national de la concurrence et de la consommation, il n’existe pas de disposition particulière pour le commerce équitable (CE). Ce dernier est soumis à l’ensemble des règles applicables aux autres produits et services. Cependant, certaines dispositions sont davantage concernées.

- Bien que la DGCCRF n’autorise pas la fixation concertée d’un prix, certaines de ses dispositions prévoient des exceptions auxquelles le CE semble correspondre. Puisqu’il s’agit-là d’assurer un progrès économique en permettant aux producteurs marginalisés d’accéder au marché international.

- Le prix minimum garanti, défendu avec vigueur par Max Havelaar France, doit couvrir les frais de production et les besoins élémentaires des producteurs. Il s’y ajoute une prime de développement. L’ensemble est toujours supérieur aux cours mondiaux.


Les éléments financiers


Le secteur étant en pleine croissance, les chiffres d’affaires progressent souvent dans des proportions importantes.

CA HT annuel moyen

Coefficient de vente

Revenu net mensuel moyen

Panier moyen

150 000 € 2,2 ~2 000 euros 20 €
Source : APCE & Alter Mundi

Précision
Le coefficient multiplicateur habituel est de 2 en cas d’achat des produits auprès d’une centrale et de 2,7 pour l’importation directe de marchandise.

Equipements-Immobilisations


L’investissement nécessaire est plus important que pour l’ouverture d’une boutique lambda, en particulier à cause du principe de préfinancement des commandes.

Surface moyenne

Investissement initial
pour 50 m²

Coût des produits
équitables

Conditions pour adhérer chez Alter Mundi

100 m² ~40 000 € + 10 % Reverser 4 % du CA annuel et acheter 50 % à sa centrale d'achats
Source : APCE & Alter Mundi

Précision
Le métier d’importateur est très difficile car, en sus de se créer un réseau, le commerçant doit posséder une solide trésorerie pour préfinancer ses commandes à hauteur de 50 %.

Il est donc préférable, voire recommandé, d’adhérer à une centrale d’achats, qui se charge notamment de cette avance de fonds.


A savoir


- Le commerce équitable attire un public de plus en plus large grâce à des produits « tendance ». L’erreur serait donc d’appréhender le client comme un philanthrope désintéressé.

- Il faut aussi insister sur la notion de plaisir. Rien ne doit être négligé, de l’achalandage, à l’esthétisme de la boutique.

- En amont de la chaîne de distribution, les producteurs sont au cœur du dispositif et sa raison d’être.
Le principe est simple : on ne négocie pas les prix à la baisse.
C’est l'Association internationale du commerce équitable (IFAT) qui définit le prix ou aide le producteur à l’établir.

- Pour combattre les présupposés concernant la cherté des produits, un vrai effort de dialogue et de pédagogie s’impose en direction de la clientèle.

- D’après une enquête réalisée par Ipsos pour Max Havelaar, le commerce équitable est plus connu dans les grandes métropoles et par les catégories socioprofessionnelles élevées.

Adresses utiles

- Plateforme pour le commerce équitable : 61 rue de la Chapelle 75018 Paris - 01.42.09.05.53

- Fédération Artisans du Monde : 53 boulevard de Strasbourg 75010 Paris - 01.56.03.93.50

- Max Havelaar France, Immeuble Le Méliès : 261 rue de Paris 93556 Montreuil Cedex - 01.42.87.70.21

- Association Minga : 1 quai du Square 93200 Saint-Denis - 01.48.09.92.53


Sites Internet utiles



Ces pages pourraient vous intéresser :

Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises