Cession Commerce

ELECTROMÉNAGER-TV-HIFI-VIDÉO

Dernière mise à jour
le 01/07/2016

Vendre un commerce Electroménager-TV-Hifi-Vidéo

L’activité consiste à vendre, réparer ou entretenir des appareils électroménagers, électroniques et hifi grand public.

 

Définition de la profession


On distingue les produits blancs qui regroupent le gros électroménager (réfrigérateur, cuisinière, lave-linge, etc.), des produits bruns qui désignent les matériels de loisirs vidéo et audio. Le professionnel, artisan la plupart du temps, travaille avec plusieurs marques, même s’il est sous enseigne.

 

Contexte actuel



Le secteur est en perpétuelle évolution grâce à l’apparition continue de nouveaux produits faisant appel à des technologies toujours plus pointues. Le marché demeure, par ailleurs, bien orienté, particulièrement pour l’électronique grand public. Reste qu’il apparaît aujourd’hui extrêmement concurrentiel, comme en témoigne la diminution du nombre de réparateurs indépendants purs, au profit d’entreprises de SAV (service après vente) spécialisées.
Promis à une mort certaine devant l’émergence des grandes surfaces généralistes et spécialisées, ils ont pourtant résisté avec un poids économique estimé à 30 % du marché total en s’associant pour une grande partie sous une enseigne, type Gitem.
 

Conditions d’exploitation

 
  • Même si aucun diplôme n’est requis pour exercer l’activité, il est fortement conseillé de disposer d’un BEP, Bac Pro ou titre professionnel.
  • Un diplôme de niveau V ou une expérience indépendante d’au moins 6 ans, est nécessaire pour prétendre à la qualification d’artisan.
 

Réglementation en vigueur



Il n’y a pas de réglementation très stricte dans cette activité. Hormis pour la réparation :
 
Le devis est obligatoire à partir de 150 euros TTC.
Le dépanneur est tenu à une obligation de résultat, sous peine de devoir rembourser ou échanger l’appareil. Le client non satisfait peut, en effet, engager une procédure gratuite de saisine simplifiée devant le tribunal d’instance.
 

Les éléments financiers



Vu la baisse des marges, les indépendants essaient de plus en plus de développer les services, qui représentent aujourd’hui de 4 à 5 % du chiffre d’affaires en moyenne. Idéalement, ce ratio devrait tourner autour de 10 %.
 

Surface moyenne

CA HT annuel moyen

Coefficient multiplicateur

Marge nette

Evaluation du fonds de commerce

Tarifs de la main d’oeuvre

300 m² 244 000 euros en 2016 Entre 1,6 et 1,8 Entre 3
et 5 %
Entre 20 et 45 % du CA annuel TTC De 35 à 50 euros TTC/heure

Source : AFE et FCGA

 

Equipements-Immobilisations



Le secteur ayant déploré la perte de nombreux professionnels durant les années 90 et début 2000, les affaires que l’on trouve sur le marché sont généralement viables, donc intéressantes à reprendre.
 

Matériel de réparation

Droit d’entrée dans une enseigne

Mallette de dépannage

Besoin en fonds de roulement

7 000 euros ~1500 euros De 750 à 2 200 euros 13 jours de CA

Source : AFE


A savoir

 
  • Pour être compétitif face à la concurrence, il est vivement recommandé d’adhérer à une centrale d’achats pour se procurer les produits au même prix que les autres. La centrale peut également financer des formations, tant au niveau commercial que technique, pour maintenir un haut niveau de professionnalisme parmi ses adhérents.
  • Il faut maintenir et développer les services pour faire la différence avec la grande distribution.
  • Une surface de vente importante (minimum 100 m²) est requise pour exposer une large gamme de produits.
 

Adresses utiles

 

- Fédération du commerce et services de l’électrodomestique et du multimédia, Fenacerem
2 rue Gabriel Laumain 75010 Paris - 01.44.79.94.90


- Upem (entreprises du commerce et de l’artisanat de - 50 salariés), 2 rue Gabriel Laumain
75010 Paris - 08.10.89.74.77


- Neomag (électroménager et solutions numériques), 20 bis rue des Champs
92600 Asnières-sur-Seine - 01.41.11.74.70

 

Sites Internet utiles

   

Fiche mise à jour par Jean Couderc


Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises