Cession Commerce

LINGERIE

Dernière mise à jour
le 16/02/2018

Vendre un commerce Lingerie

L’activité consiste à vendre des vêtements de dessous : slips, culottes, strings, soutiens-gorge, nuisettes, etc. Le commerçant peut également se spécialiser dans un domaine comme les grandes tailles, les sous-vêtements thermiques ou les articles de bains en station balnéaire.

 

Contexte actuel



Autrefois confinés dans un rôle utilitaire, les dessous tendent de plus en plus à devenir des vêtements à part entière. La lingerie est d’ailleurs l’un des rares secteurs de l’habillement à avoir été épargné par la crise. Devenus un produit mode à la faveur, notamment, de l’émergence de chaînes type Etam, ils font aujourd’hui l’objet d’une concurrence féroce entre les différents circuits de distribution. Grands perdants de la précédente décennie, les indépendants ont relevé la tête depuis quelques années. C’est en mettant l’accent sur l’originalité, la qualité et surtout les services qu’ils sont parvenus à regagner les faveurs des Françaises, les plus grandes consommatrices de lingerie au monde ! Un segment a particulièrement le vent en poupe : la lingerie de nuit ou d’intérieur.

 

Conditions d’exploitation



Aucun diplôme n’est requis pour exercer le métier. Il est cependant préférable de connaître les nouveaux produits et les tendances.

 

Réglementation en vigueur



Mis à part les règles du droit de la distribution concernant l’étiquetage, les prix ou les soldes, l’activité ne présente aucune spécificité en termes de réglementation.
 

Les éléments financiers



Le barème d’évaluation Francis Lefebvre estime la valeur d’un fonds de commerce de lingerie entre 40 et 70 % du chiffre d’affaires annuel TTC. Il est fortement recommandé d’examiner en détail le stock qui se démode très vite.
 

CA HT annuel moyen (2016)

Marge brute

Charges de personnel

Résultat courant

Evaluation du
fonds de commerce

Budget lingerie moyen par femme

149 000 euros 44 % du CA 6 % 13 % du CA Entre 40 et 70 % du CA annuel TTC ~100 euros

Source : FCGA&CNDL


Précision

La lingerie représente 18,1 % en valeur de la consommation d’habillement féminin. Et 45,6 % du CA total de la lingerie est réalisé par les achats de soutiens-gorge. Notons, par ailleurs, que le coefficient multiplicateur moyen oscille entre 2,3 et 2,4 %.
 

Equipements-Immobilisations



Nombre d’indépendants vont prendre leur retraite dans les années à venir, avec des opportunités de reprises, plus sécurisantes que la création car la clientèle s’avère dans l’ensemble assez fidèle, à condition de ne pas tout bouleverser à son arrivée !
 

Surface moyenne

Besoin en fonds de roulement

Rotation des stocks

Crédit fournisseurs

50 m² 93 jours de CA 150 à 180 jours 61 jours

Source : AFE&FCGA


Précision

Les professionnels conseillent de travailler avec deux à quatre marques pour éviter de « sur stocker ». Les collections sont, par ailleurs, de plus en plus fréquemment renouvelées.


A savoir

 
  • Ce sont les jeunes femmes de 15 à 24 ans qui consomment le plus (22,4 % du CA global).
  • Attention néanmoins à ne pas se laisser abuser par cette statistique : elles préfèrent acheter plus d’articles mais moins chers. Le coeur de cible des indépendants est constitué par des femmes de 45 ans, de condition aisée.
  • Pour une ligne donnée, il y a beaucoup de couleurs, de modèles et de tailles. Il faut faire très attention à ne pas se laisser submerger par le stock qui peut très vite devenir énorme.
  • Avec la lingerie, on touche à l’intimité de la cliente qui doit avoir l’impression que le produit lui a été réservé. Il faut donc très bien connaître les produits pour bien les adapter à la personne.
  • Tout doit être fait pour que la cliente soit à l’aise. Les cabines d’essayage doivent être confortables, avec une lumière appropriée, un miroir adéquat, une tablette et un porte-manteau.
 

Adresses utiles

 

- Chambre nationale des détaillants en lingerie, CNDL, 9 rue des petits hôtels
75010 Paris - 01.42.02.87.67

 

- La Fédération de la maille et de la lingerie, 37-39 rue de Neuilly
92110 Clichy - 01.49.68.33.50


- Institut français de la mode, IFM, 36 quai d’Austerlitz
75013 Paris - 01.70.38.89.89

 

Sites Internet utiles

 


 
Fiche mise à jour par Jean Couderc


Ces pages pourraient vous intéresser :

Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises