Cession Commerce

LE PLAN DE FINANCEMENT

Dernière mise à jour
le 31/01/2012

 

Traduction financière des données à la base d''un projet de création ou de reprise, le plan de financement vise  à confirmer la viabilité économique et financière du projet.



Le dossier de financement, partie intégrante du dossier de demande de prêt, correspond à la traduction financière des données sur la base desquelles a été conçu le projet pour lequel est faite la demande de prêt. La décision d’octroi de crédits par la banque dépend pour une large part de l’équilibre de quatre données financières essentielles. Il est également possible d’apprécier sa capacité financière pour la reprise d’un fonds de commerce en utilisant le simulateur à disposition sur www.cession-commerce.com/outils/simulation. 


I - Les comptes de résultat prévisionnel établi sur 3 ans


Etablis à partir de la comparaison  des charges et produits pendant les 3 premiers exercices, les comptes de résultat prévisionnel indiquent si l’entreprise rapportera plus que ce qui y aura été investi. Il s’agit de faire ressortir résultats et marges partielles en listant les ventes de marchandises, la production vendue, la production stockée et les subventions d’exploitation éventuelles. Les 5 postes à renseigner sont les suivants :


POSTES

Détails

Les produits d’exploitation Achats de marchandises ; variation des stocks ; charges externes
La valeur ajoutée Elle correspond à la différence entre ce que produit l’entreprise et ce qu’elle consomme en biens et services acquis à l’extérieur. Y sont inclus les impôts et taxes (impôts locaux, droits d’enregistrement et de timbres), à l’exclusion de l’impôt sur le bénéfice)
L’excédent brut d’exploitation (EBE) L’EBE correspond au total de la valeur ajoutée et des subventions éventuellement reçueset dont on retranche le total des salaires et charges sociales, ainsi que les impôts et taxes. Il convient de  prévoir à ce stade les dotations aux amortissements notammenten cas d’achat de matériel.
Le résultat d’exploitation Il s’agit de l’EBE dont les dotations aux amortissementssont soustraites. Figurent à ce niveau les charges financières provenant d’emprunts à long et/ou moyen termes et de crédits à court termes
L’autofinancement Il s’agit du résultat net après impôts et distribution avec les dotations aux amortissements
 


II - Le calcul du besoin de fonds de roulement (BFR)

Le BFR permet de comparer les ressources disponibles aux besoins générés par l’activité.

Concrètement, il correspond à la différence entre, d’une part, le financement du « cycle de production » (engagement de dépenses récupérées seulement lors de la réalisation des ventes) et du « cycle commercial » (prise en compte des délais de paiement accordés aux clients) et, d’autre part, les ressources qu’apporte le crédit-fournisseur pour l’achat de matières premières et de fournitures notamment.

Le BFR est un investissement nécessaire au fonctionnement de l’entreprise.

Il sera financé par les capitaux permanents : fonds propres ; subventions et aides ; dettes à long et moyen termes.
 
 
 

III - Le plan de financement initial


Ce plan retrace les besoins durables et les ressources financières durables destinées à les satisfaire, l’objectif étant d’atteindre un équilibre entre les deux.


Besoins durables

Ressources durables

Frais d’établissement
(dont frais de constitution d’entreprise)
Capitaux propres
Apports constitués par le demandeur et ses éventuels associés ; apports complémentaires faisant l’objet d’un blocage
Sont exclues les primes et subventions généralement perçues tardivement, sauf obtention d’un crédit-relais bancaire
Investissements
(dont pas de porte ou droit au bail, installations, matériels, véhicules)
Emprunts, fonction de la nature des biens à financer
- moyen terme : jusqu’à 7 ans
- long terme : 15 ou 20 ans (investissements lourds)
Dépôts et cautionnements
(loyers versés en garantie,  pour le local pris en location)
Sont en principe exclus les contrats correspondant au crédit-relais
les biens correspondants n’appartenant pas à l’entreprise (non reprise dans le bilan) mais leur inscription est possible si le crédit relais est intégré dans les besoins
BFR _
 
 

Il devient désormais indispensable de prévoir dans le même temps un plan de trésorerie pour la première année afin d’apprécier l’intérêt éventuel à négocier un crédit à court terme pour les mois qui présenteraient une trésorerie négative.
La méthode consiste, partant d’un calendrier des dépenses et recettes, à confronter de mois en mois les décaissements (acquisitions d’immobilisations, charges induites de l’activité et remboursement de crédit d’investissement) aux encaissements (apports, primes, subventions, déblocage de crédit et chiffre d’affaires). En cas d’obtention d’un crédit à court terme, les agios correspondants sont imputables dans les charges financières du compte de résultat.

Le plan de financement initial doit être impérativement complété par un plan de financement à 3 ans avec mention de certains éléments-clé de l’exploitation, tels que notamment la rentabilité (d’exploitation, commerciale ou de capitaux) et le calcul du point mort qui permet d’apprécier si l’activité est bénéficiaire (volume des ventes supérieur ou non à l’ensemble des frais variables et fixes).


IV - Le plan de financement à 3 ans



Ce plan vise à s’assurer de la solidité financière de l’entreprise au cours de la période de premier développement. Seront ainsi repris pour chaque année :

-           Les ressources financières dont l’entreprise aura bénéficié : capacité d’autofinancement ; nouvel emprunt ; apports de capitaux propres ; apports en compte courant d’associés ;
 
-          Les besoins ou emplois nouveaux financés par ces ressources : investissements nouveaux ; remboursement d’emprunt ; augmentation du BFR ; perte de l’exercice (mauvais emploi des ressources).
Etabli avant l’utilisation de financement bancaires à court terme (découverts ; escomptes…), ce plan de financement sera complété par la mention des conditions bancaires souhaitées : autorisation de découvert ; crédit de campagne ; plafond d’escompte…



Fiche actualisée au 31 janvier 2012 par SubVerbo




 


Ces pages pourraient vous intéresser :

Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises