Cession Commerce

Comment calculer le prix du fonds de commerce d'une discothèque ?

Par liliane
Le 01/07/2010 à 17h34

Bonjour,
je voudrais acheter un fonds de commerce de discothèque, comment calculer le prix de ce fonds ? Faut il déduire l'immobilier en mauvais état, l'état des lieux qui est à refaire ? Ce bien se trouve en Bretagne dans un tout petit village au bord de mer à 25 km d'une grande ville, faut il en tenir compte ?
D'avance je vous remercie, cordialement..

M. Cyrille PINEAU

Expert-comptable

Gsm : 06 07 68 06 85

Email : c.pineau@strego.fr

Site internet : www.strego.fr

Cabinet Strego
5, rue Albert Londres BP20303 44303 Nantes Cedex 3

Tél : 02 40 50 12 61

Bonjour Liliane,

Il n'y a pas de règles de fixation bien établies pour calculer le prix de vente d'un commerce et donc pas plus pour une discothèque.
La vraie valeur d'un fonds de commerce est celle pour laquelle le vendeur est prêt à céder son affaire et celle pour laquelle l'acquéreur est prêt à acheter et donc financer l'affaire.
Il est prudent de faire un 1er plan de financement sur le prix indiqué et de voir ce qu'en pensent les banques, puis de revenir à la négociation dans un 2d temps,....mais attention, les bonnes affaires (bon fonds de commerce, loyer peu excessif, emplacement de qualité...) peuvent partir vite...
Pour une discothèque, il faut analyser si le chiffre d'affaires est récurrent, saisonnier et évidemment si l'emplacement est de qualité et permet de "draîner" une clientèle supérieure qu'actuellement. Le chiffre d'affaires actuel et le potentiel entrent bien-sûr pour le prix de l'affaire, ainsi que le loyer et les conditions du bail commercial. De même, il faut chiffrer les éventuels travaux que vous souhaiteriez y faire : ils se rajoutent aux besoins de financement.
Dans tous les cas, faîtes-vous accompagner par un expert-comptable dès le montage de votre 1er prévisionnel.

Cyrille PINEAU
Expert-Comptable

Ces pages pourraient vous intéresser :

Réactions des internautes

Participer à la discussion

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises