Cession Commerce

Ai-je droit à des aides pour reprendre une boulangerie ?

Par jocelyn
Le 17/03/2011 à 13h45

Bonjour,

je suis sur le point d'acheter une boulangerie, j'ai très peu d'apport,  ai-je droit à des aides ? Suis je obligée de démissionner de mon travail pour les obtenir ?.

M. Cyrille PINEAU

Expert-comptable

Gsm : 06 07 68 06 85

Email : c.pineau@strego.fr

Site internet : www.strego.fr

Cabinet Strego
5, rue Albert Londres BP20303 44303 Nantes Cedex 3

Tél : 02 40 50 12 61

Bonjour Jocelyn,

 

Il n'est en aucun cas envisageable de créer ou reprendre une boulangerie sans un minimum d'apport.

Si vous avez très peu d’apport, vous avez en effet la possibilité de demander l'aide Pôle Emploi qui représente la moitié de votre indemnisation Pôle Emploi restants (en général 11.5 mois d'indemnisations si vous avez moins de 50 ans et plus de 2 ans de cotisations). Attention, pour bénéficier de cette aide, vous ne devez pas démissionner, mais signer une rupture conventionnelle ou être licencié.

 

Le versement de cette aide est fait en 2 fois : le 1er mois de votre début d'activité et le 7ème mois.
Mais, en réalité, pour obtenir la 1ère enveloppe Pôle Emploi, il faut avoir obtenu l'accord ACCRE qui n'est délivré que 1 mois après avoir créé. Aussi, il est impossible d'avoir cette aide pour régler l'achat du fonds de commerce.

 

La solution serait que quelqu'un vous prête cet argent pour le paiement du fonds de commerce en attendant l'obtention de cette aide. La banque n'acceptera sûrement pas de vous faire cette avance !

Je vous invite aussi à bien évaluer le montant de cette aide assedic sur leur site Internet.

Cependant, cette aide pôle emploi a surtout pour but de permettre au créateur/repreneur de ne pas se verser de salaire la 1ère année pour s'assurer un bon démarrage, et non pas de constituer l'apport qui reste en général indispensable à tout projet.

 

Vous pouvez vous renseigner afin de compléter votre apport par des aides ou prêt d'honneur du type : aide régionale ou départementale ; aide NACRE avec le prêt à taux 0 de 10 000 euros ; les organismes de type France Active qui pourront se porter caution sur un prêt bancaire ; les plateformes locales qui peuvent aussi octroyer des prêts à taux 0. Mais cela reste des prêts, à taux zéro certes, mais qui sont tout de même à rembourser.

 

Je vous invite à être patient et d'essayer de constituer un minimum d'apport d'environ 20 à 30% des besoins de votre projet, ou alors de vous faire prêter une telle somme par des amis ou un minotier qui croit en vous.

 

Dans tous les cas, pour un tel projet, je vous conseille de faire appel à un expert-comptable.

 

Cordialement,

 

Cyrille PINEAU

Expert-Comptable

Ces pages pourraient vous intéresser :

Réactions des internautes

Participer à la discussion

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises