Cession Commerce

Nous n'avons pas d'apport personnel, pouvons-nous nous lancer dans la restauration ?

Par ludovic
Le 15/03/2011 à 11h58

Bonjour,

Jeune couple de 19 ans, l'un étant au chômage, diplômé dans la restauration, l'autre étant serveur en cdi. Une expérience dans le domaine de la restauration, nous pousse à entreprendre un bar brasserie en ville.
Seul problème :  aucun apport personnel à ce jour, nous aimerions savoir si il y a des possibilitées, ainsi que les démarche à effectuer ? Merci..

M. Cyrille PINEAU

Expert-comptable

Gsm : 06 07 68 06 85

Email : c.pineau@strego.fr

Site internet : www.strego.fr

Cabinet Strego
5, rue Albert Londres BP20303 44303 Nantes Cedex 3

Tél : 02 40 50 12 61

Bonjour Ludovic,

 

De nos jours, les banquiers n’accordent pas un emprunt sans un minimum d’apport, bien que votre expérience soit prouvée. En général, ils demandent un apport qui se situe entre 20 à 30% du fonds de commerce. Ils peuvent parfois être plus exigeants en matière de restauration, et demander 40% du montant à financer. Il s’agit de négociation avec votre banquier, votre expérience dans le domaine de la restauration et la bonne rentabilité de l’affaire achetée, pourrait limiter votre apport à 30%.

 

L’un de vous étant au CDI, vous avez la possibilité de demander l'aide Pôle Emploi qui représente la moitié de votre indemnisation Pôle Emploi restants (en général 11.5 mois d'indemnisations si vous avez moins de 50 ans et plus de 2 ans de cotisations). Attention, pour bénéficier de cette aide, vous ne devez pas démissionner, mais signer une rupture conventionnelle ou être licenciée.

 

Le versement de cette aide est fait en 2 fois : le 1er mois de votre début d'activité et le 7ème mois.
Mais, en réalité, pour obtenir la 1ère enveloppe Pôle Emploi, il faut avoir obtenu l'accord ACCRE qui n'est délivré que 1 mois après avoir créé. Aussi, il est impossible d'avoir cette aide pour régler l'achat du fonds de commerce.

 

La solution serait que quelqu'un vous prête cet argent pour le paiement du fonds de commerce en attendant l'obtention de cette aide. La banque n'acceptera sûrement pas de vous faire cette avance !

Je vous invite aussi à bien évaluer le montant de cette aide assedic sur leur site Internet.

Cependant, cette aide pôle emploi a surtout pour but de permettre au créateur/repreneur de ne pas se verser de salaire la 1ère année pour s'assurer un bon démarrage, et non pas de constituer l'apport qui reste en général indispensable à tout projet.

 

 

Je vous conseille également d'étudier les différents prêts d'honneur existants du type : aide régionale ou départementale ; aide NACRE avec le prêt à taux 0 de 10 000 euros ; des organismes comme France Active pourront se porter caution sur le prêt bancaire ; les plateformes locales peuvent aussi octroyer des prêts à taux 0.

Dans tous les cas, pour un tel projet, je vous conseille de faire appel à un expert-comptable.

 

Cordialement,

 

Cyrille PINEAU

Expert-Comptable

Ces pages pourraient vous intéresser :

Réactions des internautes

Participer à la discussion

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises