Cession Commerce

Je veux acheter ce fonds, que doisj-je faire ?

Par severine
Le 08/12/2008 à 11h44

Bonjour,
Mon bail commercial est terminé, je veux acheter ce fonds mais ma banque est sceptique. Que dois je faire en attendant?.

M. Cyrille PINEAU

Expert-comptable

Gsm : 06 07 68 06 85

Email : c.pineau@strego.fr

Site internet : www.strego.fr

Cabinet Strego
5, rue Albert Londres BP20303 44303 Nantes Cedex 3

Tél : 02 40 50 12 61

Bonjour,
Votre question est ambigüe dans son énoncé.
J'imagine que vous exploitez un fonds de commerce depuis plusieurs années dans un local dont le bail commercial qui vous lie avec le propriétaire vient d'arriver à échéance. Vous souhaitez donc faire l'acquisition  des murs de votre exploitation et votre banque est sceptique.
Vous êtes dans le même cas que beaucoup de commerçants dont on refuse l'accès à la propriété des murs. Vous vous dîtes que c'est dommage de payer un loyer à fonds perdu alors que les sommes que vous versez tous les mois au propriétaire pourraient rembourser un emprunt souscrit pour l'acqusition des murs.
Ce qui pose soucis aux banques, c'est que tout repose sur votre exploitation et qu'elles engagent des risques importants, à la fois sur les murs et sur l'exploitation.
Je vous invite à réaliser un prévisionnel avec votre expert-comptable et vous assurer que l'exploitation peut supporter le remboursement du prêt, à la place du loyer, et qu'il faut aussi budgéter des éventuels travaux. N'hésitez pas à questionner d'autres banques et à solliciter un prêt sur plus de 15 ans. Au vu de la conjoncture, les banques auront du mal à vous financer le prix de l'immeuble + les frais de notaire. Ces derniers doivent être financés par vous.
Si malgré cela, vous n'avez pas d'accord bancaire, il faut surtout demander le renouvellement de votre bail commercial. Il sera toujours temps de refaire une proposition d'achat au propriétaire, et ce, même en cours de bail.

Ces pages pourraient vous intéresser :

Réactions des internautes

Participer à la discussion

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises