Cession Commerce

Notre restaurant ne marche pas, que devons nous faire ?

Par marina
Le 03/03/2011 à 11h00

Bonjour,

Nous avons ouvert un restaurant avec ma co-gérante, nous sommes à 50/50 en sarl. Nous nous rendons compte que cela ne marche pas. Nous possédons un bail, nous voulons arrêter l'entreprise avant de rentrer dans des dettes trop importantes. Nous avons fait un emprunt à hauteur de 56 000 euros, il nous reste 51000 euros à rembourser et des créanciers à payer. Que devons nous faire : dépôt de bilan? liquidation ?
Nous sommes un peu perdus, nous avons un bail 3.6.9. Cela fait un an que nous louons, comment céder ce bail. pouvons nous vendre le matériel neuf ?.

M. Cyrille PINEAU

Expert-comptable

Gsm : 06 07 68 06 85

Email : c.pineau@strego.fr

Site internet : www.strego.fr

Cabinet Strego
5, rue Albert Londres BP20303 44303 Nantes Cedex 3

Tél : 02 40 50 12 61

Bonjour Marina,

 

Vous pouvez, si la vente de vos actifs (fonds de commerce, matériels) est en mesure de combler vos dettes, effectuer vous-même l’opération de ventes de vos biens (cession de votre bail en faisant paraître une annonce…), afin d’obtenir le prix que vous désirez et qui vous permettra de régler vos débiteurs. Par la suite, vous pourrez procéder à la cession de votre activité.

 

Par contre, si vous êtes dans l'impossibilité de faire face aux règlements de vos dettes avec la seule vente de votre actif, vous devez passer par une procédure judiciaire. Dans ce cas, vous devez vous rendre au Tribunal de Commerce pour déclarer votre état de cessation de paiements. Le tribunal décidera alors de la liquidation judiciaire ou non du restaurant. Et, dans l’hypothèse d’une liquidation, un mandataire judiciaire sera en charge de vendre votre actif pour payer votre passif, mais celui-ci n’aura pas forcément à cœur de tirer de vos biens la valeur que vous souhaitez.

 

Dans tous les cas, pour un sujet aussi délicat, je vous conseille de faire appel à votre expert-comptable, afin que celui-ci vous aide à savoir si vous vous trouvez ou non en état de cessation de paiements.

 

Cordialement,

 

Cyrille PINEAU

Expert-Comptable

Ces pages pourraient vous intéresser :

Réactions des internautes

Participer à la discussion

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises