Cession Commerce

Puis-je reprendre ce fonds sans me mettre en péril ?

Par Agnès
Le 16/12/2011 à 09h13

Bonjour,

Intéressée par le rachat d'un institut de beauté qui ne génére plus que 50.000€ de CA en 2011 au lieu de 110.000€ en 2009 et 2010, j'avais proposé un contrat de gérance sur 1 an, afin de pouvoir constater la fiabilité d'une éventuelle relance avant d'investir dans cette affaire. Je viens d'apprendre que cet institut de beauté est en redressement judiciaire et sous cette contrainte, il ne peut pas y avoir de contrat de gérance.
Pourriez vous me confirmer ce fait et me dire si il existe une autre possibilité de reprendre ce fonds sans me mettre en péril ? Merci.

M. Cyrille PINEAU

Expert-comptable

Gsm : 06 07 68 06 85

Email : c.pineau@strego.fr

Site internet : www.strego.fr

Cabinet Strego
5, rue Albert Londres BP20303 44303 Nantes Cedex 3

Tél : 02 40 50 12 61

Bonjour Agnès,
 
Il faut d’abord vérifier depuis quand l’entreprise est en redressement judiciaire. Il y a une période d’observation de 6 mois qu’il faudra respecter pour que le Tribunal se prononce. Il n’est en effet pas possible de formaliser un contrat de location gérance pendant cette période. Il est possible que le fonds soit mis en vente à la suite de cette période mais directement par la volonté du Tribunal de Commerce.
Je vous invite donc à prendre contact avec le mandataire judiciaire nommé par le Tribunal de Commerce. Vous pourrez faire une proposition de reprise du fonds de commerce à un prix avantageux étant donné la situation dans laquelle se trouve l’institut. Il faudra effectuer à ce titre une offre de reprise auprès du Tribunal de Commerce qui devra être motivée et accompagnée d’accords bancaires.
 
Dans tous les cas, Il est compliqué de racheter une société sans se mettre en péril un minimum. En effet, la reprise d’une affaire comporte toujours des risques. Je vous conseille fortement de faire appel à un expert-comptable pour préparer ce dossier de reprise et vous expliquer clairement ce à quoi vous vous exposez.
 
Cordialement,
 

Cyrille PINEAU
Expert-Comptable

Ces pages pourraient vous intéresser :

Réactions des internautes

Participer à la discussion

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises