Choisir le bon emplacement

Vous souhaitez reprendre un commerce et vous vous interrogez sur l’emplacement idéal pour mener au mieux cette opération ? Son choix sera en effet une décision capitale, qui engagera la réussite de votre affaire et les investissements que vous allez y consacrer. Un certain nombre d’éléments sont à prendre en compte : la population à proximité mais aussi la population de passage sur cette zone.
L’emplacement trouvé et son coût devront être en rapport avec vos moyens.
Par Sophie MENSIOR -  
Le 16/03/09
Vous souhaitez reprendre un commerce, et vous vous interrogez sur l’emplacement idéal pour mener au mieux cette opération ? Son choix sera en effet une décision capitale, qui engagera la réussite de votre affaire et les investissements qui vous allez y consacrer.

S’il n’y a pas de recette miracle, un certain nombre d’éléments sont à prendre en compte : la population à proximité de votre commerce, mais aussi la population qui sera de passage sur cette zone. L’environnement marchand qui entoure votre magasin : faut-il être ou non à côté de ses concurrents ? Tous ces facteurs seront à étudier en fonction de votre activité.

L’emplacement trouvé et son coût devront être en rapport avec vos moyens. La valeur locative sera fonction d’un certain nombre de critères : de la ville où il se trouve, de la rue, du positionnement dans la rue et ensuite du local en lui-même. Il faudra bien évaluer la rentabilité espérée par rapport à la localisation choisie.

Pour toutes ces raisons, l’essentiel sera de bien prendre son temps pour faire le bon choix.

A la recherche du bon emplacement

Après avoir été salarié dans une bijouterie-joaillerie, Fabien Gergaud souhaitait devenir crémier-fromager. Pour cela, il cherchait un emplacement dans un environnement de commerce de bouche (boulangeries, boucheries…). Après plusieurs démarches qui n’ont pas abouti, il a fini par trouver, un local,  rue Caulaincourt dans le XVIIIème arrondissement de Paris. Local qui correspondait à ces critères de choix : une dynamique alimentaire, pas trop loin de chez lui, une possibilité d’avoir une remise, et à un prix de loyer tout à fait raisonnable (1300 euros par mois). « Avec le choix de l’emplacement, on peut vite se fourvoyer, raconte-t-il. Soit ce n’était pas le bon, soit il n’y avait pas de possibilité de réserve. »

Ayant repris un magasin de décoration et d’architecture d’intérieur, Fabien Gergaud a du procéder à une phase de travaux, pour aménager le local de façon à pouvoir accueillir une activité de fromagerie. La boutique intitulée « Par ici les fromages », située à côté de Montmartre, compte bien pouvoir jouer sur l’aspect typique de son quartier.